mercredi 28 janvier 2009

La neige tombe sur les cèdres

Le meilleur exemple de frustration est sans doute celui du partisan borné qui cherche à apaiser son désir de pouvoir en s'identifiant à une équipe sportive, et qui se sent brimé par le passé glorieux, pourtant de bon aloi, que cette équipe a pu lui fournir. Qu'est-ce que dire si ce n'est que la frustration reprend à son compte ce paradoxe qui fait que les lauriers du passé ne sont en rien le complément du désir actuel d'être reconnu et envié comme gagnant.À notre époque le fefan se croit devenu l’égal de ses idoles, sans pour autant avoir pigé qu’égal ne veut pas dire identique. Ainsi, il s'associe si étroitement à son équipe qu'il fusionne sa personnalité et la façonne à l'image de celle-ci, mais le « Je » ne devient pas « Nous » pour autant, et l'amertume guette à chaque instant.
Et vivre cette frustration, c'est pour lui comme voir passer devant sa table un chariot à desserts regorgeant de gourmandises somptueuses, sans avoir le droit d’y toucher. Le désir est intense, la faim devient dévorante, mais le ventre reste creux.

Comment le partisan montréalais peut-il trouver sa voie à travers ce labyrinthe sans-issue ?
La solution semble facile, le fefan distribue donc moults conseils aux joueurs, à l'entraineur, au DG, mais ne contrôle rien. Et l'éCHec n'en devient que plus cruel. Il le ressent au plus profond de lui-même sans gérer son malaise. Pour lui, une thérapie sans faire de morts est difficile, et la gérer sans effusion de sang est impossible. La lapidation de ses héros recommence au rythme des défaites, le fefan se flagellant par personne interposé. Ces bras meurtris d'hier transmettent effectivement le flambeau, mais l'obscurantisme partisan éteint vite cette flamme et les joueurs CHangent d'équipe, l'herbe étant toujours plus verte chez le voisin. Mais ici la neige tombe sur les cèdres, et ceux-ci se sont abreuvés aux sources, maintenant taries, du passé.

5 commentaires:

Ogie Ogilthorpe a dit…

Aux tarifs exercés au Centre Bell, tu as probablement raison perronisme.
Je me trompe où tu es beaucoup plus radical envers le CH depuis quelques temps ?

Anonyme a dit…

HACKSAW REYNOLDS a dit :

Ogie, cette frustration des fefans et leur fusion/identification à leur club (amplifiée au point de faire équivaloir le CH comme étant le monde entier lui-même) a des répercussions tragiques sur les compagnes ou compagnons des fefans...

En effet, l'analyse des statistiques de violence conjugale à Mourial permet de découvrir une corrélation entre le nombre de plaintes pour violence conjugale et le nombre de défaites (évictions des séries ou éliminations rapides des CHieux). Plus le Torchon perd souvent ou est éliminé tôt, plus les fefans battent leurs conjoints.

Surprenant ? Pas du tout non ?!

perronisme a dit…

Plus je vieillis, plus je les déteste. C'est probablement parce qu'en vieillissant, on pogne + les nerfs, on est + chialeux ou parce que les années noires du CH tirent malheureusement à leur fin? Chose certaine, les médias, les fefans mangeurs de tomates et les hooligans du CH ne m'aident pas à moins les détester. C'est viscéral mon problème mais je refuse de me faire lobotomiser et devenir moi aussi un mangeur de tomates communiste et de me tenir à la journée longue à faire un gangbang de sauna sur un blogue de vendus comme celui de François Gagnon. Parce que je suis quelqu'un qui n'aime pas se faire remplir mais surtout se faire imposer quelque chose. Je suis un peu le type de redneck de la ville de Québec qui est collé sur ses racines et ses principes. Pendant que le bandwagon émane comme des égoûts, je demeure sur mes positions depuis toujours et ça en restera ainsi. Je ne crois pas que j'en veux terriblement à mon père pour cet héritage puisque c'est quelqu'un de très cultivé qui n'a jamais accepté de se faire remplir lui aussi. Je ne suis pas gêné de dire que j'ai grandi dans une famille de Nordiques purs et durs et que je n'aurai plus jamais d'équipe pour qui prendre à part danser de joie et de faire des highfives à mes potes anti-Habs au boulot quand une équipe comme Tampa Bay gagne contre eux. Je préfère de loin me contenter de mes jeunes Remparts, mes Capitales et mon Rouge et Or qui m'apportent des équipes gagnantes et de la diversité sportive que de ne prendre que pour une équipe qui s'écrase dans les moments importants. Ici à Québec, on a appris à se contenter de qualité au lieu de la quantité. Heureusement, il y a beaucoup de Montréalais éclairés qui ont du jugement quand je te regarde aller ainsi que Martin. Comme quoi il ne faut pas généraliser! Mais maudit que c'est rafraichissant et rassurant. Merci d'être là.

BOBGAINEY a dit…

Le CH va devoir montrer un peu plus d'ardeur au jeu dans les prochaines semaines car leur saison risuqe de prendre fin rapidement

BOBGAINEY a dit…

Les habs devront travailler plus fort sinon le golf va commencer plus tôt que prévu.

Enregistrer un commentaire

 
Locations of visitors to this page